3 mai – Journée d’étude : “Politique en exil”

Dans les représentations médiatiques et les discours politiques, les réfugié-e-s apparaissent souvent comme un « flux » indistinct. On n’entend leur parole que comme un cri de détresse impuissant. Pourtant, ils peuvent s’organiser, à travers des lieux autogérés, des manifestations pour défendre leurs droits, des associations ou des partis. En faisant dialoguer chercheurs et acteurs engagés issus de diverses communautés, cette journée d’étude met en lumière la participation politique des réfugié-e-s, dans les pays d’accueil comme dans les pays de transit. Comment, sur les questions qui concernent leur expérience migratoire ou la situation politique dans leur pays d’origine, les exilé-e-s font entendre leur voix ?

Cette journée d’étude aura lieu le 3 mai 2018 de 9h30 à 18h à l’Auberge de Jeunesse – Halle Pajol à Paris, 18e (métro Marx Dormoy)

Attention, le 3 mai est un jour de mouvement social sur le réseau ferroviaire.

Pour faciliter l’organisation nous vous demandons de vous inscrire à cette adresse (gratuit): https://www.eventbrite.fr/e/billets-politique-en-exil-colloque-babels-44850972466?internal_ref=login 

Organisation:

Karen Akoka, U. Paris 10, ISP
Yasmine Bouagga, CNRS, Triangle

PROGRAMME (sous réserve de modifications)

ACCUEIL DES PARTICIPANTS : 9h

MATINEE (9h30-12h30)
Introduction: La question politique dans le programme Babels
Karen Akoka, politiste, Université Paris Nanterre, ISP
Yasmine Bouagga, sociologue, CNRS-Triangle

Séance 1 : Mobilisations à distance
Discutant : Stéphane Dufoix, sociologue, Université Paris Nanterre / Sophiapol
1. Les mobilisations politiques des migrants Portugais (1958-1974)Victor Pereira, historien, Université de Pau.
2. Les Tamouls du Sri-Lanka en France : comment faire vivre « la cause tamoule » après la guerre?Angelina Etiemble, sociologue, Université du Maine- Le Mans
3. Quelle place pour l’engagement politique des femmes en exil ?Samira Mobaied, fondatrice de l’association “Renaissance des femmes syrienne”.

Séance 2 : Activisme en exil
Discutant : Rémy Bazenguissa-Ganga, anthropologue, EHESS-IMAF
4. Peurs et réflexivité émotionnelle parmi les jeunes activistes érythréens en exil (2011-2013)David Bozzini, anthropologue, Université de Fribourg.
5. Exil et formation des répertoires d’action. Réflexions à partir du cas kurde en EuropeOlivier Grojean, politiste, Université Paris 1 /CESSP
6. L’expérience d’un média de la diaspora en lutteBiniam Simon, fondateur de la radio érythréenne “Erena”

APRES-MIDI (14h-18h)
Projection-débat autour du film VINCENTE
Film de Nicolas Autheman et Michel Agier (coproduction Minimum moderne/Babels).
Débat avec Michel Agier, anthropologue, EHESS- IIAC, directeur du programme Babels.

Séance 3 : Les mobilisations de migrants en Europe
Discutante : Isabelle Coutant, sociologue, CNRS- Iris
7. Continuités et récurrences des luttes des sans-papiers en Belgique – Youri Lou Vertongen, politiste, Université Saint-Louis Bruxelles / CresPo FNRS
8. Autogestion et représentation collectiveAbdelhameed Mahmoud, fondateur de l’association United Migrants

Séance 4 : Lutter pour ses droits au sud de la méditerranée
Discutant: Nicolas Jaoul, anthropologue, CNRS-Iris
9.Les mobilisations de demandeurs d’asile soudanais en Israël et en EgyptePauline Brücker, politiste, Sciences Po-Paris.
10. S’organiser en pays de transitEmmanuel Mbolela fondateur de l’Association de réfugiés et des communautés migrantes au Maroc (ARCOM)

Conclusion de la journée.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.